A LA UNEACTUALITESAFRIQUE DE L'OUESTPOLITIQUE

Adebola williams, le faiseur de chefs d’États africains

En Afrique, si l’incertaine science des scrutins électoraux paraît indécryptable pour beaucoup, elle ne semble avoir aucun secret pour le nigérian Adebola Williams. A la tête de son agence de communication, le nigérian a réussi à faire élire les présidents Good Luck Jonathan, Muhammadu Buhari et Nana Akufo-Addo. Pourtant, tout semblait destiner cet homme de l’ombre aux projecteurs de Nollywood, l’industrie cinématographique de son pays.

Hier, le nigérian Adebola Williams, a participé, aux côtés d’Isabel Dos Santos, la femme la plus riche d’Afrique, d’Antonio Tajani, président du Parlement européen et de nombreuses autres sommités au Sommet Afrique 2019. Lors de l’évènement organisé par le groupe conservateur et réformiste de l’Union Européenne, le nigérian a offert une présentation sur l’impact des jeunes et de la culture sur le développement socio-économique. Pour les rares personnalités qui ne connaissaient pas encore le jeune homme, c’était le moment de découvrir l’un des plus grands experts en communication politique du continent. A 32 ans, bientôt l’âge du christ, Adebola a déjà sauvé plusieurs carrières politiques. Il est celui qui a fait élire l’actuel président de son pays, alors que ce dernier avait déjà échoué lors de trois élections.

LEX4

Une éminence grise ayant débuté sous les projecteurs

Il y a quelques années, rien ne laissait entrevoir la magnifique trajectoire ascensionnelle que prendrait le parcours d’Adebola Williams. On aurait même pu imaginer pour celui que le président ghanéen surnomme aujourd’hui « l’homme au toucher d’or », une véritable descente aux enfers. En effet, Adebola Williams est né le 7 mars 1986, dans une famille fortunée, qui perdra pourtant toute son opulence lorsque l’intéressé aura 10 ans. Dès ce moment, Adebola Williams devra apprendre à ne compter que sur lui-même. Il commencera très tôt à travailler. Adolescent, il souhaite devenir acteur et réussit à obtenir quelques rôles dans de petites productions locales.

« J’ai toujours voulu être acteur. A l’âge de quinze ans, j’ai commencé à travailler avec un psychologue comme assistant, sans aucune qualification ni rémunération. J’ai appris à orienter mes compétences dès mon plus jeune âge vers les relations avec les gens »

, confie le prodige nigérian.

Adebola

Finalement, il quittera la scène et les projecteurs pour les écrans de télévision. A 17 ans, le jeune nigérian coprésente l’émission télévisée « Youth Talk », diffusée sur le réseau national de télévision, la NTA.  Deux ans plus tard, il produira sa propre émission, « Nigeria International ». « Je faisais des choses que les gens de mon âge ne faisaient pas et je gagnais beaucoup plus que ce qui était obtenu dans l’industrie à cette époque. L’émission  m’a donné l’occasion de voyager pour raconter des histoires nigérianes au monde entier. Les quatre années que j’ai passées à y travailler ont eues un important impact sur ma vie », explique Adebola Williams.

Chude Jideonwo, RED Media puis la consécration

Au sein de la NTA, Adebola Williams va rencontrer Chude Jideonwo, qui est, comme lui, un jeune présentateur précoce. Le nouvel ami d’Adebola Williams est également très ambitieux. Ensemble, ils décident de créer, en 2004, une entreprise spécialisée dans les médias. Elle sera enregistrée l’année suivante sous le nom de RED Media. L’entreprise opère non seulement dans les médias mais également dans le marketing, la communication et la création de contenu audiovisuel. L’un des premiers projets de l’entreprise sera les Future Awards Africa, qui récompensent les jeunes inspirant leur communauté, partout sur le continent africain. « Lorsque nous avons lancé le projet en 2005, tout ce que nous voulions, c’était de donner de l’espoir aux jeunes, de les rassembler », se souvient Adebola Williams.

Au fil des années, la plupart des activités de Red Media s’articulent autour de la jeunesse. L’entreprise devient le premier réseau de médias dédiés aux jeunes nigérians. En 2014, le projet remporte le prix CNBC Africa’All Africa Business Leaders Awards, qui va propulser l’entreprise vers de nouveaux sommets. Quelques mois après la distinction, Red Media mène une campagne mondiale pour lutter contre le virus Ebola au Libéria, en Sierra Leone et en Guinée. La campagne reçoit le soutien du très jeune milliardaire et industriel africain Ashish Thakkkar, de l’OMS et des Nations-Unies. Plus connus et désormais admis dans certaines sphères, les fondateurs de Red Media vont créer une division consacrée à la communication politique. Cette section est gérée par StateCraft Inc, une agence de communication gérée par Adebola Williams.

Lire aussi : Paul Biya : la candidature de trop ?

En 2011, l’agence gère la campagne de Goodluck Jonathan pour les élections présidentielles. Ce dernier remportera le scrutin augmentant le rayonnement de StateCraft Inc au Nigeria. 4 ans plus tard, l’agence travaille sur la campagne de Muhammadu Buhari. Alors que ce dernier avait échoué en 2003, 2007 et 2011, il est élu. La réputation d’Adebola Williams et StateCraft Inc devient alors continentale. En 2016, le ghanéen Nana Akufo-Addo décide alors de confier sa campagne présidentielle à StateCraft Inc. Alors qu’il avait également échoué à trois scrutins présidentiels, il est éliu et Adebola Williams devient une véritable célébrité.

Lire aussi : Mahamadu Buhari : la surprenante élection à la Cedeao d’un président affaibli

Fort de son nouveau statut, le nigérian participera en 2017 à plusieurs conférences en Europe et aux États-Unis. Il fera même un passage remarqué au sommet de la Fondation Obama, en octobre 2017, où il sera applaudi par Barack Obama. Il coécrira, quelques semaines plus tard, avec Chude Jideonwo « How to Win Elections in Africa : Parallels with Donald », une analyse comparée de l’élection de Donald Trump avec les dynamiques électorales africaines. Aujourd’hui, Adebola Williams est, à seulement 32 ans, une véritable légende de la communication politique africaine.

Tags

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité