AFRIQUE DU NORDCOMMUNIQUE
la Une

AITEX 2018: Le Maroc donne rendez-vous aux acteurs de l’innovation africaine

Sous   l’égide   du   Ministère  de   l’Industrie,  du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique l’APEBI (Fédération des technologies de l’information, des  télécommunications et de  l’offshoring) organise les  4  et 5 octobre prochains, au  Sofitel Jardin  des  roses-à Rabat, la 3ème  édition de  AFRICA IT EXPO (AITEX). A noter également la présence de l’Agence Marocaine de Développement des Investissements et des Exportations (AMDIE), parmi les partenaires institutionnels du Forum.

Rendez-vous annuel phare des  IT au Maroc,  cet événement sera l’occasion pour tous les acteurs du continent et d’ailleurs,  de  débattre des  dernières innovations du secteur et de leur impact économique et sociétal.

LEX4

L’intelligence économique africaine sera au rendez-vous autour d’un thème fédérateur :

 Quel digital pour l’Afrique du futur ?

Faire du Maroc l’un des trois pays les plus performants de la zone Moyen-Orient/Afrique en matière d’infrastructures Datacom et d’environnement d’affaires IT à l’horizon 2020.

Tel est le cap fixé par Moulay Hafid Elalamy, ministre marocain de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie numérique. Et c’est dans ce contexte, que le Maroc dans un rôle d’intégration, a pour vocation de jouer pleinement le rôle de hub entre l’Afrique et l’Europe. Mais aussi fortement, d’incubateur tant pour son écosystème numérique que celui du continent africain.

A lire: Gilles Kounou, le trublion de la transformation digitale remue l’e-santé au Bénin avec goMedical

Le  Maroc,   à  l’instar  de  nombreux autres  pays sur  le continent, a mis  en  œuvre un  plan  stratégique de développement de   l’économie  numérique  (Maroc numérique 2020) qui  vise  à faire  de  l’innovation un pilier essentiel de l’économie nationale et faire  émerger les  startups et les  jeunes porteurs de  projets.

Les enjeux dans lesquels le Maroc s’inscrit sont aujourd’hui ambitieux, mais à sa portée. A travers ce Forum, il s’agit d’en évaluer d’abord les premiers effets et d’en esquisser les futurs développements de façon concertée avec ses paires africains.

Pour le Maroc, l’horizon 2020 doit permettre d’accélérer la transformation numérique (une vingtaine de projets structurels dont 80 % ayant pour vocation une fluidité des processus administratifs). Le but est de placer le Maroc dans le top 3 Moyen-Orient/Afrique du classement «e-Gov» élaboré par les Nations-Unies et de réussir 4 projets structurants reconnus comme pionniers en Afrique.

Ensuite, faire du Maroc un hub numérique régional. Le plan vise à atteindre un taux de croissance de l’offshoring de 5 à 10 % par an, à décrocher la place de premier hub numérique d’Afrique francophone et de deuxième hub numérique d’Afrique, après l’Afrique du Sud.

Et enfin, créer une « Place numérique Maroc » en misant sur la formation. Il s’agit de doubler le nombre de professionnels du numérique formés chaque année au Maroc, pour atteindre 30.000 formations par an, à l’horizon 2020. A cet effet, la création en 2017 de l’Agence du développement numérique, a pour but la mise en œuvre de la stratégie de l’Etat dans le domaine du développement de l’économie numérique, l’encouragement de la diffusion des outils numériques et de la promotion de leur utilisation auprès de la population.

Appel à une concertation internationale

Le partage  d’expériences s’avère indispensable  pour accompagner cette transition de  la  révolution numérique en marche et proposer de  nouvelles solutions adaptées au continent, à ses ressources, ses spécificités, ses  contraintes et ses  objectifs de  développement. Comme  à  l’accoutumée,  l’AITEX  2018  proposera un programme de  conférences inspirantes, des  échanges, des  explorations pratiques et une analyse prospective  visant à  mobiliser toutes  les  parties prenantes, pour soutenir et promouvoir l’innovation et l’accompagnement efficace et durable des  écosystèmes d’innoation en  Afrique.

L’innovation sera au cœur de tous les débats lors de ce Forum international, qui ambitionne d’accueillir des professionnels et des  acteurs issus du continent et d’ailleurs  : Innovateurs, entrepreneurs, décideurs politiques, dirigeants du public  et du privé,  chercheurs et universitaires, en provenance de 15 pays.

A lire: CITAO 2018: Carrefour Innovation et Tourisme en Afrique de l’Ouest

Le Rwanda, un des leaders africain dans le domaine de l’innovation, ainsi que le Bénin, qui ambitionne de devenir d’ici 2021, la plateforme de services numériques pour toute l’Afrique de l’Ouest, seront les pays à l’honneur de cette rencontre.

Le village expérientiel sera le point d’orgue de ce rendez-vous continental, qui  se  veut à  la  pointe de l’innovation. Force est  de   souligner que l’Afrique dispose d’un tissu de  talents, de  centaines de  star- tups, de développeurs, d’incubateurs qui œuvrent à créer un  écosystème performant.

Tags

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité