AFRIQUE DE L'OUESTDIGITAL & STARTUPSDirigeants d'Entreprise
la Une

Ange Frédérick Balma, la pépite ivoirienne de la transformation digitale

Diplômé des hautes études technologiques de l’Ecole Supérieure d’Electronique de l’Ouest (Angers/Aix-en-Provence) et certifié en conception d’objets connectés, Ange Frédérick Balma est un ivoirien de la quarantaine révolue dont l’expertise en système de sécurité, Big Data et énergies renouvelables n’est plus à démontrer. Avant de fonder Alliance Group et Blessing Travels en 2008, et la start-up Lifi-Led en 2014, il a capitalisé des expériences au sein de grands groupes européens à savoir : Ivoiris, Allo Telecom et Sonoco. Aujourd’hui, Ange Frédérick Balma fait de sa passion un service à valeur ajoutée en convertissant la technologie Lifi-Led en lumière et en internet haut débit dans les villes et campagnes africaines.

 

Magazine InAfrik : D’employé à entrepreneur, quel a été le déclic ?

Ange Frédérick Balma : Le déclic du passage de mon statut d’employé à celui entrepreneur viendra de ma passion pour le voyage. En effet, dans l’exercice de mes fonctions, j’ai été amené à faire plusieurs voyages de missions et de formations partout dans le monde. En 2008, je décide de donner vie à ma passion du voyage en démissionnant pour créer Group Alliance et plus tard Blessing Travels. D’une agence en 2008, l’entreprise s’étend à partir de 2011 et ouvre une dizaine d’agences relais dans les grandes communes du district d’Abidjan. Par ailleurs, elle diversifie ses activités en offrant des services de solutions informatiques et de transferts d’argent en partenariat avec la quasi-totalité des structures offrant ce type de service (Moneygram, Western Union, RIA, Orange Money, Mtn Money, etc).

LEX4

En 2013, le groupe obtiendra l’agrément de Canal+ Horizons en tant que distributeur agréé sur le territoire du district d’Abidjan. Avec Group Alliance, je propose des services à la population et j’arrive à m’imposer financièrement, mais mon désir immense d’impacter notre continent à travers une idée novatrice m’emmènera à créer Lifi-Led dont l’idée de création part d’une expérience personnelle au cours de laquelle je me suis retrouvé dans la plantation familiale sans couverture de réseau mobile durant deux semaines. Etant totalement « coupé du monde », j’ai commencé à penser à une solution qui pouvait à la fois résoudre le défi de la couverture mobile et de l’accès à l’énergie. C’est de là qu’est partie la volonté d’adapter la technologie Lifi aux besoins des populations rurales en créant Lifi-Led Côte d’Ivoire.

A Lire: Entretien avec Khaled Igué, Young Global Leader Africain 2018, éminente figure de proue de l’afro-optimisme et de la Nouvelle Afrique

Lifi-Led : qu’est-ce que c’est et comment fonctionne cette technologie ?

Le LiFi est un standard international adopté mondialement depuis 2011. C’est une technologie de communication sans fil basée sur l’utilisation de la lumière visible (comme son nom l’indique en anglais Light = lumière).

En d’autres termes, le LiFi peut être définit comme du WiFi par la lumière. Tandis que le WiFi utilise le spectre radio électromagnétique comme canal de transmission, le LiFi se base sur le spectre optique. Il n’émet donc aucune onde radio, et respecte les normes de protection environnementale.

Par quel mécanisme arrivez-vous à générer une connexion internet grâce à la lumière ?

Le principe de fonctionnement de cette révolution technologique est simple: il repose sur l’envoi de données par la modulation d’amplitude des sources de lumière selon un protocole de communication sans fil afin de permettre la transmission des données entre internet, ordinateurs, Smartphones, décodeurs, etc. Ainsi, le canal de transmission identifié sera le réseau d’éclairage des infrastructures existantes, en l’occurrence l’éclairage LED, en raison des avantages de ces dernières. Les LED peuvent s’allumer et s’éteindre plus d’un (1) million de fois par seconde, sans impact sur la vision, ce qui correspond à un débit d’un (1) gigabit par seconde (1Go/s).

Ce sont ces intervalles qui permettent de transmettre des informations codées, trente (30) à cent (100) fois plus rapidement que les canaux existants tels que le WiFi. A cette vitesse de transmission, s’ajoutent la faible consommation électrique des LED couplée à la longue durée d’utilisation de celles-ci dans le temps. L’émetteur est donc la LED. Par ailleurs, la lumière devient ainsi un nouveau support de communication ouvert à toutes sortes d’applicatifs imaginables, partant de la simple transmission de données sur un périphérique jusqu’à la mise en place d’une smart city (ville intelligente), où la lumière peut géo-localiser, guider, informer, former, éduquer, sensibiliser, surveiller, alerter etc.

LIFI-LED, l’éclairage et la connexion Internet très haut débit
LIFI-LED, l’éclairage et la connexion Internet très haut débit

L’atout le plus évident de la technologie LiFi consiste à cumuler deux (2) besoins importants pour n’importe quel foyer : l’éclairage et la connexion Internet très haut débit, d’autant plus que la lumière est un canal de transmission parfaitement propre et neutre.

Comparativement au système conventionnel, quel est le débit de la connexion internet de la Lifi-Led?

La borne LIFI est un équipement qui permet la diffusion d’une connexion Internet avec les caractéristiques suivantes:

  • Une vitesse de transmission trente (30) fois plus rapide que le WiFi,
  • Un débit de plus de 25 mb/s avec 10.000 connexions simultanées,
  • Une longue portée, soit une étendue de 100 mètres en LIFI, et un rayon de 3km autour du dispositif en complémentarité d’autres technologies sans fil (Bluetooth, wifi, etc.)
  • Une connectivité sur divers terminaux (smartphone, tablettes, ordinateurs portables, etc.),
  • Une compatibilité Android, IOS, Windows Phone, Windows 10, et versions antérieures,
  • Une plate-forme de management centralisée,
  • Une technologie verte, écologique, non nocif pour la santé et pour l’environnement,
  • Une économie d’énergie et longue durée de vie (utilisation Système Solaire & LED).

Quels sont les moyens déployés pour la mise en place de la technologie et combien de temps cela a nécessité ?

Pour la mise en place d’un tel système, il nous a fallu énormément de temps pour finaliser nos recherches. En fait, depuis 2014 que nous avons créé la startup, nous nous sommes consacrés corps et âmes à la partie Recherches et développements et en 2015 au prototypage de la technologie. Durant les trois années qui ont suivi, nous avons effectué plusieurs tests jusqu’à ce que nous arrivions à la phase de sa commercialisation à partir de 2017 pour nos premiers déploiements.

A Lire: Ken Lohento, le stratégiste qui évangélise la jeunesse africaine aux avantages de  l’agriculture par les TIC

Quels sont les avantages de Lifi-Led pour le monde rural et agricole ?

Les avantages de notre solution novatrice pour le monde rural est l’espoir que nous apportons en leur offrant de la lumière qui est source de développement. Cette lumière qui permettra à leurs enfants de pouvoir étudier dans de meilleures conditions afin d’avoir de bons résultats scolaires. Par ailleurs, notre solution leur donne accès à la connexion LIFI qui est de l’internet haut débit et à du contenu éducatif pour leurs enfants afin d’apprendre énormément via cette plate-forme technologique. Des formations sur l’initiation à l’informatique sont données aux enfants pour leur permettre de maîtriser l’outil informatique et aussi de pouvoir faire de la robotique.

Ange Balma | Installation des équipement LIFI-LED dans une campagne
Ange Balma | Installation des équipement LIFI-LED dans une campagne

L’impact qu’a la technologie Lifi se fait sentir également dans le secteur agricole. Le paysan ou l’agriculteur pourra interagir avec plusieurs experts et clients via internet. Il pourra via les réseaux sociaux, trouver facilement des contacts d’ONG ou institutions évoluant dans le domaine agricole afin de l’aider à valoriser ses produits et se faire du relationnel. Nous mettons aussi à la disposition de ceux-ci, du contenu agricole recueilli auprès des agences agricoles comme l’ANADER et le CNRA pour leur permettre de faire des cultures règlementaires aux normes internationales. Ainsi, l’agriculteur coupé du monde depuis des lustres par manque d’accès et de connexion avec le monde extérieur est désormais suivi et accompagné de partout afin de mener à bien ses récoltes et pouvoir les commercialiser via internet.

Combien de personnes sont déjà impactées ?

Donner un chiffre précis pour le nombre de personnes impactées ne saurait être objectif car depuis que nous avons commencé la phase de commercialisation de la technologie, plusieurs déploiements ont déjà été réalisés. Notamment, au Madagascar où nous avons électrifié trois villages de plusieurs milliers d’habitants et aussi l’aéroport. Nous sommes sur des déploiements en cours de finalisation au niveau de la ville de Bangui, dans la sous-région et aussi en Côte d’Ivoire. Après Drongouiné (Danané) en Avril 2017, une année plus tard, nous venons de déployer notre solution technologique à Brahimakro (village situé à 50 Km d’Abidjan). En somme, des milliers de personnes sont déjà impactées et plusieurs autres le seront bientôt car nous travaillons d’arrache-pied pour donner de l’espoir à notre continent.

Combien les populations doivent débourser pour en bénéficier ?

Notre modèle économique consiste à mettre à la disposition de nos utilisateurs, des pass permettant d’activer différents services (Electricité, internet et contenus multimédia) en une fois et qu’ils achètent par mobile money ou en espèce auprès d’un fournisseur agréé au sein des villes et villages. Nous utilisons les Systèmes Solaires Individuels en PAYG (Pay As You Go) à travers des coûts revus pour les populations rurales. Ces tarifs en l’occurrence sont l’équivalent de 1€/jour, 5€/semaine et 15€/mois. Ainsi, nous rentabilisons sur nos différentes installations afin de continuer à faire d’autres déploiements pour toujours donner de l’espoir à d’autres populations.

Quels apports sollicitez-vous ?

Nous aimerions une démocratisation de notre technologie sur le continent et que les autorités gouvernementales vulgarisent notre solution sur tout le continent et dans les pays en voie de développement. Aussi, un grand besoin de mentorat de la part de nos devanciers et experts dans les énergies renouvelables et technologiques, nous serait d’un grand apport.

Avez-vous le soutien du gouvernement ivoirien ?

Le premier soutien dont bénéficie notre startup est le soutien indéniable du gouvernement ivoirien qui ne ménage aucun effort pour nous ouvrir les portes. A cet effet, il convient de rappeler que l’Etat de Côte d’Ivoire nous a montré sa gratitude et sa reconnaissance en désignant notre startup comme la Meilleure innovation numérique 2017. Cette récompense nous a été décernée le 04 Août 2017 par Son Excellence le Président Alassane Ouattara. Pour continuer dans le même élan, le Ministre de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste Bruno Nabagné Koné, est toujours prêt à nous apporter son soutien et à nous accompagner dans nos différents projets. La Fondation Jeunesse Numérique qui est une initiative de ce Ministère nous accompagne et nous suit de près. Par ailleurs, le Ministère du Pétrole, du développement des Energies renouvelables ne tient pas en rester en marge car il nous accompagne sur l’aspect des énergies renouvelables que nous développons.

startup LIFI-LED, la Meilleure innovation numérique 2017
startup LIFI-LED, la Meilleure innovation numérique 2017

Transformer les villes africaines en villes intelligentes : rêve ou prophétie d’un optimiste ?

Plus qu’un rêve et une prophétie d’optimiste, transformer les villes africaines en villes intelligentes est une vision que nous comptons réaliser. Depuis quelques années, nous mettons tous les moyens à notre disposition pour y arriver car nous y travaillons depuis bientôt quatre années. L’ouverture de nos différentes filiales en cours en France, au Burkina-Faso, au Libéria, au Ghana au Cameroun etc. est un processus qui nous permettra conquérir plus rapidement plus de territoires.

Transformer les villes africaines en villes intelligentes est possible, mais cela ne serait possible que si notre continent s’approprie cette technologie et que chacun de nous apporte sa pierre pour sa concrétisation. Mon équipe et moi n’avons pas peur d’échouer car ce rêve nous y croyons tous.

les plus belles réussites ont bien souvent été précédées par de nombreux échecs. Francis Bacon

 

En conclusion, est-ce qu’on y arrivera ? Je répondrai : yes we can !

 

 

Tags

Michael TCHOKPODO

Redacteur du magazine InAfrik

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité