ACTUALITESCOMMUNIQUE

La Banque africaine de développement et ses partenaires lancent un programme d’apprentissage en ligne pour les institutions financières africaines en Afrique

La Division du financement du commerce de la Banque africaine de développement et la Société islamique internationale de financement du commerce (ITFC) se sont associées à la Chambre de commerce internationale (CCI) pour lancer un programme commun d’apprentissage en ligne sur le financement du commerce BAD-ITFC pour les institutions financières africaines.

 

Ce programme fournira une formation post-formation en ligne à environ 500 agents du financement du commerce de 200 banques partenaires locales dans plus de 35 pays africains sur une période de trois ans. Une partie du programme sera financée par les agences allemandes de coopération internationale (BMZ / GIZ) dans le cadre de l’initiative de financement du commerce MFW4A, qui vise à améliorer la compréhension du marché du financement du commerce en Afrique et à promouvoir des politiques saines en matière de secteur financier, des réformes réglementaires et des thèmes communs. recherche.

LEX4

La phase initiale du programme proposera le certificat de commerce mondial (Global Trade Certificate, GTC), un programme de neuf cours en ligne conçu pour vendre, proposer et traiter des solutions de financement du commerce mondial, y compris des cours de finance islamique (du commerce). Le certificat de commerce mondial (Global Trade Certificate – GTC) est offert par l’Académie ICC, le bras éducatif de la Chambre de commerce internationale.

Lire aussi: Mali : le Groupe de la Banque africaine de développement soutien le secteur privé avec 30 millions d’euros

Le partenariat a deux objectifs. Premièrement, il aidera les banques partenaires locales à renforcer leur capacité de financement du commerce, nécessaire pour étendre des services de qualité supérieure aux PME et à la clientèle des entreprises locales engagées dans le commerce international. Deuxièmement, il est prévu que les banques partenaires expérimentent et introduisent des produits de financement du commerce plus sophistiqués, adaptés à l’évolution du marché et aux besoins de leurs clients, y compris dans le domaine de la finance islamique.

Les compétences acquises contribueront à réduire les risques opérationnels inhérents au financement du commerce, à accéder aux marchés inexploités, à diversifier les portefeuilles de produits et à améliorer la perception des banques mondiales quant à la capacité des banques africaines locales de gérer les transactions de financement du commerce. À terme, le programme augmentera le volume des prêts et contribuera à réduire le déficit de financement du commerce extérieur, estimé à 1,5 billion de dollars EU, dont près de 120 milliards en Afrique.

Tirer parti du commerce en tant que catalyseur du développement économique ne sera possible que si les banques de développement multilatérales collaborent aux côtés des banques commerciales, tant au niveau du financement que de la capacité. Selon une récente étude menée par la Banque africaine de développement, l’une des principales difficultés auxquelles se heurtent les banques africaines pour développer leurs activités commerciales est l’insuffisance des effectifs en financement du commerce. Dans ce contexte, les banques bénéficiaires doivent posséder l’infrastructure et les compétences requises pour absorber des financements supplémentaires, faire face à la concurrence mondiale et saisir la diversité et l’appétit de la clientèle pour divers produits.

Le programme de formation est mis en œuvre dans le cadre des priorités stratégiques de la Banque et de l’ITFC visant à promouvoir l’inclusion financière, le développement du secteur privé et des solutions commerciales intégrées. La Chambre de commerce internationale, par l’intermédiaire de sa branche éducation, dispose d’une plate-forme d’apprentissage en ligne révolutionnaire pour les praticiens du financement du commerce. Il fournit des services de certification et de développement professionnel en ligne pour répondre aux besoins éducatifs des banques, des entreprises et d’autres organisations à la pointe du commerce international.

À propos du programme de financement du commerce (PTF) de la BAD

Le programme vise à réduire le déficit de financement du commerce en Afrique en «concentrant» les banques mondiales et en renforçant les institutions financières africaines locales qui sont essentielles à la promotion du commerce sur le continent. À cette fin, on met davantage l’accent sur la promotion de l’intégration régionale et du commerce intra-africain. La PTF propose une approche globale du financement du commerce en fournissant des facilités d’atténuation des risques et un soutien en liquidité. Le programme complète les cinq priorités stratégiques de la Banque, à savoir «alimenter et éclairer l’Afrique», «nourrir l’Afrique», «industrialiser l’Afrique», «intégrer l’Afrique» et «améliorer la qualité de vie des populations africaines», ainsi que sa stratégie de développement du secteur financier.

À propos de MFW4A

Le partenariat «Faire fonctionner la finance en Afrique» (MFW4A) a été créé en tant que plate-forme de recherche pour le développement du secteur financier, de plaidoyer, de gestion des connaissances et de mise en réseau. Nous réunissons des gouvernements africains, des partenaires de développement, le secteur privé et d’autres parties prenantes pour traiter les priorités de développement du secteur financier sur le continent. Nos partenaires (AFDB, AFD, BEI, GIZ et le Ministère des Pays-Bas) partagent une vision commune de l’innovation, des systèmes financiers africains robustes et compétitifs, offrant un accès quasi universel d’ici 2030 et offrant une gamme complète de produits et services pour le continent. secteur réel.

Lire aussi: Le Conseil du Fonds vert pour le climat approuve trois propositions de la Banque africaine de développement pour des projets «Green Climate» d’une valeur supérieure à 110 millions de dollars américains

À propos de l’ITFC

La Société islamique internationale de financement du commerce (ITFC) est membre du groupe de la Banque islamique de développement (BID). Il a été créé dans le but de faire progresser les échanges commerciaux entre les pays membres de l’OCI, ce qui contribuerait en définitive à la réalisation de l’objectif global d’amélioration des conditions socio-économiques des populations du monde entier. Depuis 2008, ITFC a fourni plus de 40,2 milliards de dollars américains de financement du commerce aux pays membres de l’OCI, faisant de la société le principal fournisseur de solutions commerciales répondant aux besoins de ses pays membres.

Tags

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité