AFRIQUE DE L'OUESTAGRICULTUREPortrait incubateur
la Une

Bénin : PDAB, le nouvel incubateur des start-up agricoles

Accroître les revenus de ses bénéficiaires à travers l’amélioration de la compétitivité des jeunes entrepreneurs, des petits producteurs, des petites et moyennes entreprises d’approvisionnement, de distribution et de transformation de produits locaux : tel est le but principal d’un nouveau projet PDAB lancé par le gouvernement béninois en partenariat avec le programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) et l’Inde, ce jeudi 17 mai 2018.

D’un coût global de 8.700.00 $ US établi sur trois ans (2018-2021), ce nouveau joyau dénommé Projet de Développement de l’Agrobusiness au Bénin (PDAB) vient révolutionner et promouvoir l’entrepreneuriat agricole dans les différentes régions du Bénin. Basé sur l’identification de marchés potentiels avant la mise en branle de tout processus d’accompagnement dans la production ou la transformation, le PDAB se donne pour ambition de promouvoir les start-up dans le secteur agricole, qui puissent à court et moyen terme, contribuer substantiellement à la création d’emplois décents et durables.

LEX4

Investir aujourd’hui dans l’agro business au Bénin comporte encore trop de risques à cause de l’inorganisation de la chaîne d’approvisionnement en matières premières pour les agro industries locales qui doivent faire face aux coûts élevés des transactions et surtout l’irrégularité dans l’approvisionnement. Mais le Projet de Développement de l’Agrobusiness au Bénin vient pour relever ce défi d’exclusion

affirme Siaka Coulibaly, représentant résidant du PNUD au Bénin.

En effet, le secteur de l’agrobusiness au Bénin regorge de plusieurs entreprises et d’entrepreneurs qui n’arrivent pas à s’inscrire dans la durée car n’étant pas compétitifs sur le marché, faute de moyens, d’organisation ou d’encadrement. Le PDAB vient ainsi améliorer la quantité et la qualité de fourniture par les petits agriculteurs, les jeunes entrepreneurs agricoles, de produits agricoles aux marchés. Il va donc s’articuler autour de quatre axes dont entre autres l’organisation et la structuration des jeunes entrepreneurs agricoles autour des filières retenues dans chaque pôle de développement agricole au Bénin, de même que la facilitation d’accès au financement adapté, au foncier et la mise en place d’un mécanisme d’accès aux marchés.

A Lire: Entretien avec Khaled Igué, Young Global Leader Africain 2018, éminente figure de proue de l’afro-optimisme et de la Nouvelle Afrique

Appui aux jeunes entrepreneurs

Au final, le projet va appuyer 1 000 jeunes entrepreneurs agricoles à devenir de véritables start-up, accompagner 10 000 petits producteurs dans leurs activités, et appuyer 35 agrégateurs, de même que 90% des jeunes demandeurs à obtenir le financement convenu auprès des Institutions de Micro Finance.

La réalité aujourd’hui, nous le savons tous : la compétitivité des produits agricoles et agroalimentaires sur le marché, reste un facteur déterminant de réussite

a confié le ministre de l’agriculture Gaston Dossouhoui pour qui le PDAB est comme projet structurant à orientation entrepreneuriale, et marque la volonté du gouvernement à développer le secteur de l’entrepreneuriat agricole, avec un impact visible dans tous les sept Pôles de Développement Agricole du Bénin au cours des quatre prochaines années.
Il faut préciser que le Bénin participe à hauteur de 8.000.000 US $ dans le coût global du projet.

Le PNUD avec une cagnotte de 400.000 US$ et le gouvernement indien pour 300.000 US $. Une aubaine dont les start-up agricoles devront profiter pour asseoir définitivement la transformation durable de l’agriculture et in fine de l’économie béninoise.

Tags

André TOKPON

Journaliste spécialiste des questions agricoles

Articles Liés

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité