AFRIQUE DE L'OUESTEDUCATION & SANTE
la Une

Bertin Nahum : mettre le robot au service de la santé humaine

Alors qu’il y a quelques années, cela relevait encore de la science-fiction, il est l’un des hommes qui ont fait de l’opération assistée par robot, une réalité. Le tout en arrivant à rester discret, malgré une contribution inestimable à la médecine moderne.

 

En 2012, lorsque le magazine scientifique Discovery Series classe Bertin Nahum, 4ème entrepreneur le plus révolutionnaire au monde derrière, Steve Jobs, Mark Zuckerberg et James Cameron, c’est un double exploit qu’accomplit le béninois d’origine. En plus de la conception d’un robot capable d’assister un chirurgien lors d’une intervention sur le cerveau, il a réussi à obliger une bonne partie de la planète à chercher son nom sur internet pour en savoir plus sur lui. Et 6 années plus tard, Bertin Nahum est toujours un ovni.

LEX4

A lire: William Elong, l’ingénieux inventeur Camerounais de Drone Africa

Le roboticien venu d’Afrique

S’il arrive très tôt en France, il a à ce moment 1 an, c’est en Afrique que Bertin Nahum a poussé ses premiers cris. Béninois d’origine, il est né à Dakar au Sénégal le 14 novembre 1969. Installé à Lyon avec ses parents, le franco-béninois va pourtant devoir apprendre à vivre sans eux, très tôt. Après leur mort, le jeune Bertin Nahum est recueilli par les services sociaux à l’âge de 8 ans. Cela ne l’empêche pas de faire d’excellentes études durant lesquelles il se démarque pour son assiduité. Sa vocation, il la découvrira à l’Institut national des sciences appliquées de Lyon, où il obtient un diplôme d’ingénieur.

J’ai participé à la conception d’un logiciel capable de détecter des lésions crâniennes à partir de scanners. Cela m’a donné envie de consacrer ma carrière aux patients, à travers la création de robots susceptibles d’accompagner les chirurgiens dans leurs opérations

confie-t-il. Quelques mois après cette expérience, il s’inscrit à l’université de Coventry, au Royaume-Uni, pour obtenir une maitrise en robotique. Une fois diplômé, il débute sa carrière dans une start-up grenobloise, au milieu des années 90, avant de travailler pour plusieurs entreprises occidentales opérant dans le domaine de la robotique chirurgicale.

Il finit par démissionner en 2001. Dans un coin de sa tête il le sait, sa voie, il doit la tracer seul. En 2002, après remporté le concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes organisé par le ministère français de l’éducation, Bertin Nahum fonde Medtech. La société développe Brigit, son premier robot, pour assister les opérations de poses de prothèses du genou. En 2006, alors que MedTech ne compte que quatre salariés, Zimmer; le leader mondial de la chirurgie orthopédique, repère l’entreprise et lui rachète les brevets de Birgit. Avec les fonds obtenus, Bertin Nahum décide de de développer un nouveau robot qui assistera, cette fois, les opérations de neurochirurgie.

Bertin Nahum fondateur de la société MEDTECH spécialisée dans la conception des robots
Bertin Nahum fondateur de la société MEDTECH spécialisée dans la conception des robots

Rosa Brain, Rosa Spine puis la renommée

Grâce aux fonds obtenus après le rachat des brevets de Birgit, MedTech crée le robot Rosa Brain, qui commencera à être commercialisé en 2009.

Il guide la main du chirurgien afin d’atteindre avec précision la zone du cerveau à opérer

explique Bertin Nahum.  Il permet d’assister des opérations censées soulager, entre autres, l’épilepsie, la maladie de Parkinson, la dystonie généralisée, le cavernome et l’hydrocéphalie.

Présent sur plus d’une trentaine de sites hospitaliers en Europe, en Amérique du Nord, en Asie et au Moyen-Orient, Rosa Brain sera utilisé dans plus de 1 800 opérations. Quelques mois plus tard, MedTech élargit les compétences du premier robot à la colonne vertébrale et crée rosa Spine. Grâce à ce robot, pour la première fois des nourrissons peuvent être opérés. Cette invention vaudra à MedTech, en 2013, le Prix de la « Société Européenne de l’année dans le domaine de la robotique en neurochirurgie », décerné par le cabinet de conseil Frost & Sullivan.

A lire: La start-up africaine de la semaine : Noohkema, le lion des jeux vidéos

En novembre 2014, l’entreprise de Bertin Nahum reçoit le Prix « Révélation » du Palmarès Méditerranée Deloitte Technology Fast 50. Bertin Nahum, fait chevalier de la Légion d’honneur française en 2013, devient, l’année suivante, Docteur honoris causa en Technologie de l’Université de Coventry, pour sa contribution essentielle à la profession médicale et à l’amélioration des procédures chirurgicales grâce à la technologie robotique. Ne disposant pas des fonds nécessaires pour assurer les développements de MedTech, Bertin Nahum cède la société à l’américain Zimmer.

Il créera en 2017 Quantum Surgical, une entreprise également dédiée à la fabrication de matériel médico-chirurgical. Ici il sera toujours questions de créer des robots, pour soigner toutes les parties du corps que ne prenaient pas en compte les précédents.

Tags

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité