COMMUNIQUE

Cabo Verde: La Banque africaine de développement va renforcer son soutien au secteur privé

La Banque africaine de développement va tripler son soutien au Cabo Verde, a annoncé la Banque à Paris lors de la Conférence internationale des donateurs et du Forum de l’investissement, sur le thème: “Construire un nouveau partenariat pour le développement durable du Cabo Verde”.

LEX4

L’événement de deux jours qui s’est déroulé du 11 au 12 décembre 2018 a réuni plus de 600 participants, dont 30 partenaires de développement internationaux bilatéraux et multilatéraux d’Afrique, d’Europe, d’Amérique et du Moyen-Orient. Cet événement a constitué une plate-forme unique pour le gouvernement du Cap-Vert afin de présenter sa nouvelle stratégie nationale de développement durable (PEDS) à la communauté internationale et au secteur privé, et de rechercher des partenariats pour la réussite de sa mise en œuvre.

Dans son allocution d’ouverture, le Premier ministre du Cap-Vert, Ulisses Correia e Silva, a mis en exergue le potentiel du Cap-Vert en termes de transformation de la «mer en une économie bleue dynamique; le vent et le soleil solaire en énergie; le talent des jeunes dans l’entrepreneuriat; et l’implantation régionale du pays en une plate-forme stratégique pour l’accès des investisseurs aux marchés internationaux ».

«Plus important encore, notre objectif est de transformer et de remplacer l’aide au développement par un financement du secteur privé tenant compte des spécificités de notre pays», a ajouté le Premier ministre.

Marie-Laure Akin-Olugbade, Directrice générale du développement régional et des entreprises de la Banque africaine de développement pour l’Afrique de l’Ouest, a félicité les autorités pour leur engagement en faveur de réformes structurelles permettant au Cabo Verde de réaliser une forte croissance du PIB et une gouvernance saine.

Akin Olugbade a annoncé l’intention de la Banque de tripler son soutien au Cabo Verde en allouant un budget estimé à 175 millions d’euros pour la période 2018-2021, à compléter par une enveloppe supplémentaire de 200 millions d’euros, destinée exclusivement aux investissements du secteur privé.

«Notre partenariat avec Cabo Verde n’est pas nouveau, mais nous voulons inaugurer une nouvelle ère où tous nos instruments, stratégies et partenariats seront mieux intégrés pour répondre efficacement aux besoins de développement du pays», a-t-elle déclaré, citant l’exemple spécifique de la Banque pour 17 €. en millions d’euros au projet d’extension et de modernisation des ports de Maio et Palmeira (Sal) approuvé le 6 décembre 2018 par le Conseil, premier projet d’infrastructure portuaire de la Banque à Cabo Verde. Le projet s’attaquera aux disparités territoriales en améliorant la connectivité entre les îles. L’accord de projet a été signé en marge de la Conférence de Cabo Verde Investment à Paris , le 11 e Décembre ici 2018.

Le Premier ministre Correia e Silva a ensuite souligné les priorités du pays en matière de développement durable, notamment: les investissements dans le développement des ressources humaines; mise en œuvre de réformes économiques saines; développement des infrastructures pour assurer la connectivité maritime entre les îles, améliorer l’efficacité et l’environnement des entreprises; augmenter la résilience face au changement climatique; améliorer la sécurité et l’efficacité énergétiques.

L’appel stratégique du gouvernement a suscité un engagement ferme de la part de la communauté internationale, qui s’est engagé à apporter une aide prévisionnelle aux investissements publics estimée à 850 millions d’EUR pour la période 2017-2019 et à un milliard d’EUR pour des projets du secteur privé. Les partenaires se sont également engagés à continuer à fournir une assistance technique pour alléger les contraintes liées aux activités commerciales, favoriser l’esprit d’entreprise et créer des emplois durables, en particulier pour les jeunes.

Akin Olugbade a également indiqué que la nouvelle stratégie de la Banque pour la période 2019-2023 mettrait davantage l’accent sur le renforcement des réformes structurelles pour un environnement commercial propice, tout en soutenant également les investissements en infrastructures dans des domaines critiques tels que les transports, l’énergie et l’agriculture. Tous ces domaines sont en ligne avec les High 5 de la Banque et le PEDS du pays 2017-2021.

Le Directeur a évoqué les nouvelles initiatives de la Banque susceptibles de profiter au secteur privé de Cabo Verde, telles que le Forum pour l’investissement en Afrique (FIA) récemment tenu à Johannesburg et le Pacte de financement du développement pour les pays lusophones d’Afrique.

Depuis le début de ses opérations à Cabo Verde en 1977, la Banque a approuvé un total de 65 opérations (prêts et dons) pour un montant cumulé supérieur à 502 millions de dollars.

Tags

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité