AFRIQUE DE L'OUESTCOMMUNIQUEENERGIE

La Banque africaine de développement et le Fonds africain Cultivons ensemble vont fournir un financement conjoint de 200 millions de dollars américains pour soutenir le projet d’électrification du Nigéria

Le conseil d’administration du groupe de la Banque africaine de développement a approuvé un prêt souverain de 150 millions de dollars au gouvernement fédéral du Nigeria pour financer le projet d’électrification du Nigeria (NEP). Le financement appuiera les efforts d’électrification rurale au Nigéria en facilitant le développement du secteur privé et le déploiement de solutions hors réseau, ainsi que l’installation de systèmes d’alimentation dédiés pour les universités fédérales. L’African Growing Together Fund (AGTF), un mécanisme de 2 milliards USD financé par la Banque populaire de Chine et administré par la Banque africaine de développement, a également approuvé un prêt de 50 millions USD au gouvernement fédéral nigérian pour cofinancer le projet. . 

Le financement conjoint de la Banque et de l’AGTF soutiendra les efforts du gouvernement fédéral nigérian pour s’attaquer au déficit critique d’accès à l’énergie dans le pays et catalysera la réalisation de l’objectif d’accès universel à l’énergie d’ici 2030. Le NEP, qui sera mis en œuvre par l’Agence d’électrification rurale (REA), présente une approche novatrice pour remédier au déficit d’accès à l’énergie en canalisant les investissements du secteur privé vers des solutions mini-réseaux et hors réseau commercialement viables.

LEX4

Le vice-président de la Banque chargé de l’énergie, de l’énergie, du changement climatique et de la croissance verte, Amadou Hott, a salué l’approbation du NEP par le Conseil, soulignant l’importance des projets qui tirent parti des investissements du secteur privé dans des solutions d’accès à l’énergie. ” Compte tenu du montant limité des financements publics disponibles, les projets qui catalysent les investissements du secteur privé sont essentiels pour permettre à la Banque et à ses pays membres régionaux de réaliser leur objectif commun d’électrification du continent au cours de la prochaine décennie.”

Le NEP est aligné sur le «New Deal on Energy for Africa» de la Banque africaine de développement , sur les cinq grandes priorités , ainsi que sur son plan d’action pour le changement climatique. Le projet est en outre aligné sur la stratégie d’électrification rurale et son plan de mise en œuvre (RESIP) du gouvernement fédéral nigérian, ainsi que sur le programme de relance du secteur de l’électricité, dont l’objectif est d’accroître les investissements privés dans le secteur de l’énergie.  

Un des objectifs clés du NEP est de réduire les risques et d’intensifier les investissements du secteur privé dans le secteur hors réseau. La Banque africaine de développement, opérant à la fois dans le cadre du NEP et dans le cadre de ses autres initiatives dans le secteur de l’énergie du pays, collaborera avec les parties prenantes des secteurs public et privé afin d’encourager la création d’un écosystème propice à la mise en place rapide et efficace des infrastructures. et l’électrification commercialement viable des communautés hors réseau du Nigéria.         

Toujours au Conseil, Ebrima Faal, directrice du bureau de la Banque au Nigeria, a célébré cette approbation à la lumière des récentes réformes entreprises par le gouvernement fédéral du Nigéria pour faciliter le développement du secteur privé du secteur hors réseau: «Le Nigéria a déjà mis en œuvre l’un des cadre réglementaire le plus complet pour le développement hors réseau en Afrique et a suscité un intérêt préliminaire de la part des grandes entreprises internationales et des entreprises locales. Le NEP fournira l’étincelle nécessaire pour convertir les intérêts du secteur privé en actes.

Le NEP créera également des emplois et aura une incidence sur les objectifs plus larges du secteur de l’éducation du gouvernement fédéral nigérian en améliorant l’accès à une électricité abordable dans les universités fédérales par le biais de centrales hybrides permettant de réduire le recours aux générateurs diesel.

Après l’approbation du conseil d’administration, Damilola Ogunbiyi, directrice générale de l’Agence d’électrification rurale, a déclaré: «Nous sommes extrêmement satisfaits de la décision de la Banque africaine de développement de soutenir le NEP. En soutenant l’électrification de communautés non connectées et sous-desservies, NEP contribuera de manière significative à leur développement économique. L’accès à une électricité fiable, abordable et propre permettra aux ménages et aux entreprises de réaliser des économies qui pourront être déployées à d’autres fins. Le NEP formera et emploiera également des milliers de Nigérians en mettant un accent particulier sur les femmes et les jeunes. »
Rhoda Limbani Mshana, Spécialiste en chef de la réglementation du secteur de l’électricité, PESR

Tags

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité