COMMUNIQUE

La Banque africaine de développement organise un séminaire sur le changement climatique pour l’intégration du genre au groupe des négociateurs africains

La Banque africaine de développement organisera un séminaire sur l’intégration de la dimension de genre dans les négociations sur le climat pour le Groupe africain de négociateurs (AGN) à Dakar, au Sénégal, le mercredi 27 septembre 2018. L’événement aura lieu à l’hôtel Le Ndiambour. à Dakar. 

Le séminaire se déroulera sous les auspices du programme «Adaptation aux changements climatiques inclusifs pour une Afrique durable (ICCASA)», un projet administré par la Banque avec un don de 450 000 dollars du Fonds fiduciaire de coopération économique Corée-Afrique.

LEX4

Le principal objectif du programme est de faire en sorte que les femmes et les hommes deviennent moins vulnérables et s’adaptent aux impacts du changement climatique. Le projet ICCASA sera mis en œuvre à travers l’Afrique par quatre partenaires: le Programme de recherche du CGIAR sur le changement climatique, l’agriculture et la sécurité alimentaire ; Groupe de travail africain sur le genre et le changement climatique; Femmes dans la science et la technologie mondiales et Service universitaire mondial du Canada.

La session de formation de Dakar permettra aux délégués d’AGN de ​​mieux comprendre le concept de genre et d’inclusion, de mener des négociations sur le changement climatique et de comprendre et gérer les liens entre le genre et le changement climatique, assurant ainsi un équilibre entre les sexes.

La formation portera également sur les besoins et les perspectives des femmes et des hommes dans l’élaboration des politiques et sur les processus de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, adoptés le 9 mai 1992.

À mesure que les pays africains évoluent vers un développement à faibles émissions, résilient au climat, inclusif et durable, ils ont besoin d’un financement climatique adéquat, ainsi que de mécanismes bien conçus. La mise en œuvre du financement climatique nécessitera une approche inclusive – une approche tenant compte des besoins, des intérêts et des vulnérabilités des femmes et des hommes – à toutes les phases, de la conception et de la conception à la mise en œuvre, au suivi et à l’évaluation. Cela garantira la résilience, la durabilité du projet et l’égalité des sexes.

Cette formation et l’implication de la Banque auprès de l’ICCASA soulignent son rôle de leader et son engagement continu en faveur de l’agenda de l’Afrique sur le changement climatique.

Contacts médias:

Mary Nyasimi , directrice du programme CCAFS pour le genre et l’inclusion sociale

Tags

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité