Afrique de l'OuestDigital & Numérique
la Une

La journée de la femme digitale arrive à Dakar

L’Afrique qui s’apparente à une « start-up continent » en pleine transformation digitale accueillera fin avril 2019 dans la capitale Sénégalaise, Dakar, l’un des rendez-vous de la 7ème édition de la journée de la femme digitale.

C’est inédit. Pour la première fois après 6 éditions organisées à Paris, la journée de la femme digitale prendra ses quartiers fin avril 2019 au Sénégal. Rassemblant quelques 25 000 participants chaque année, elle constitue un cadre d’échanges et de motivation de la gent féminine, plus nombreuse que les hommes, à oser, entreprendre et innover dans les métiers du numérique.

analyse Delphine Rémy-Boutang, co-fondatrice de la journée, dans une interview accordée à Jeune Afrique.

A lire: Les start-up africaines battent des records de levées de fonds

Le continent africain est doté d’un fort potentiel humain et d’une capacité extraordinaire d’adaptation à l’évolution technologique. En initiant la journée de la femme digitale, ses organisateurs veulent mettre la diversité au service de l’innovation.

Les rencontres Africa

Les femmes ne sont pas au pouvoir, il faut qu’elles le prennent tant dans les entreprises qu’elles créent que dans les entreprises dans lesquelles elles travaillent

souhaite-elle.

A lire: Sénégal : Sooretul, une plateforme e-commerce de produits agricoles locaux

De l’agriculture à la santé, de l’administration aux finances en passant par l’éducation, le numérique révolutionne aujourd’hui tous les secteurs d’activité. L’objectif visé est d’arriver à faire recruter assez de femmes au sein des équipes des entreprises travaillant dans le numérique, sur un continent où l’innovation numérique devient la chose la mieux partagée. Au programme,

on fera également venir à Dakar des femmes ayant réussi en France. On présente autant de rôles modèles que de femmes qui créent des emplois, pérennisent les entreprises et les emplois.

Entre doter les générations futures des capacités pouvant relever les défis contemporains et changer l’éducation en enseignant la différence, la journée de la femme numérique veut être le fer de lance de la féminisation de la transformation numérique en Afrique.

Tags

Michael TCHOKPODO

Redacteur du magazine InAfrik

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité