ACTUALITESFINANCE & ECONOMIEPOLITIQUE

Comment l’Île Maurice s’est établi puissance économique en Afrique

L’économie Mauricienne se révèle être l’une des plus performantes d’Afrique et affiche un taux de croissance de près de 5% par an depuis son accession à l’indépendance. Aujourd’hui encore, ses performances laissent admiratifs l’Afrique et le reste du monde.

Paysage de plages paradisiaques, fortement chaleureux et culture océanique, Maurice est une ile de l’océan Indien située aux larges des côtes de l’Afrique orientale. Elle dispose d’une main d’œuvre qualifiée et d’un système éducatif moderne, avec des résultats assez patents. Sa croissance économique lui confère désormais le titre de marché de richesse à la croissance la plus rapide d’Afrique.

LEX4

« Nous sommes confrontés à un problème très simple : nous sommes comme un patient malade qui doit prendre des médicaments, peut-être pour un certain temps. Le patient veut aller mieux car il n’aime pas être malade. Mais il ne veut peut-être pas prendre le médicament. À un moment donné, nous nous devons de prendre ce médicament si nous voulons aller mieux », a déclaré Ramakrishna Sithanen, ministre mauricien des Finances et du Développement économique.

Croissance économique durable

Première puissance économique d’Afrique, l’Île Maurice doit sa performance aux choix politiques de libéralisation à outrance de l’économie nationale, avec pour incidence directe, la fortification du secteur privé, socle de l’ascension économique faramineuse de l’Île. L’édition 2018 du rapport « index of economic freedom » de la structure The Heritage Foundation, positionne l’Île Maurice en tête du classement des pays africains selon l’indice de liberté économique. Cela se ressent clairement sur le niveau et l’espérance de vie des habitants proportionnellement à leurs richesses personnelles.

Lire aussi : La Conférence économique africaine de 2018 se penchera sur les solutions innovantes aux obstacles à l’intégration régionale et continentale de l’Afrique

Le manque d’institutions favorables à la liberté économique pourrait être à l’origine du difficile décollage des économies africaines. Pallier cela reviendrait à encourager la liberté de choix personnel, l’échange volontaire, la liberté de concurrence et la sécurité des droits de propriété, condition sine qua non pour une croissance économique durable en Afrique.

Tags

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité