ACTUALITESAFRIQUE DE L'ESTFINANCE & ECONOMIEL'afrique qui bouge

L’Egypte pressentie 7e plus grande économie mondiale à l’horizon 2030

Le rapport prévisionnel à long terme de la banque britannique Standard Chartered annonce une ascension fulgurante pour l’économie égyptienne, qui pourrait chambouler complétement l’ordre actuel des choses sur le plan Mondial.

Première puissance économique du continent africain en matière de Produit Intérieur Brut (PIB) et de  Parité de Pouvoir d’Achat (PPA) en 2017, l’Egypte serait aujourd’hui sur le point d’intégrer le top 10 des puissances économiques mondiales.

LEX4

Lire aussi : LE CLUB EFFICIENCE PRÉSENTE RISE UP DIASPORA GALA EDITION 2018 « LA DIASPORA CÉLÈBRE SA JEUNESSE INFLUENTE »

A en croire les récentes projections à long terme de la banque britannique Standard Chartered rendues public le 8 janvier dernier, l’Egypte connaitra dans les années à venir, une croissance économique qui le positionnera 7e plus grande économie mondiale, devançant ainsi la Russie, le Japon, l’Allemagne, la France…

Secteurs d’investissement

Les importantes découvertes gazières en Méditerranée, les effets positifs des investissements en infrastructures, la mise en place de Zone Industrielles d’Exploitation, les réformes structurelles engagées depuis deux ans et qui commencent à porter leurs fruits, et surtout le poids de la population égyptienne estimée aujourd’hui à 105 millions de consommateurs sont autant de facteurs qui pourraient être à l’origine d’une telle performance économique.

Lire aussi : LE 3ÈME SOMMET AFRICAIN DU COMMERCE ET DE L’INVESTISSEMENT EN NOVEMBRE PROCHAIN À IFRANE

Dans ce même rapport, Standard Chartered, en se basant sur les PPA et PIB, prédit également que la Chine pourrait arracher aux Etats-Unis sa place de première puissance économique mondiale dès 2020. Dix ans plus tard, ce sera au tour de l’Inde de lui ravir à nouveau sa position, reléguant ainsi le pays de l’oncle Sam à la troisième place.

« Nos prévisions de croissance à long terme reposent sur un principe fondamental: la part des pays dans le PIB mondial devrait finalement converger avec leur part dans la population mondiale, tirée par la convergence du PIB par habitant entre les économies avancées et les économies émergentes », a déclaré David Mann de Standard Bank.

Tags

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité