Afrique de l'OuestPolit-Eco
la Une

Libération de Simone Gbagbo : début de la réunification ivoirienne ?

Femme politique très influente et ancienne première dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo a rejoint ce jour le domicile de son époux. Depuis le lundi 06 août dernier, elle jouit au même titre que 799 autres prisonniers, d’une amnistie accordée par le président Alassane Dramane Ouattara.

 

J’ai subi humiliation sur humiliation mais je suis prête à pardonner. Je pardonne les injures et les outrances. Car si on ne pardonne pas, ce pays connaîtra une crise pire que ce que nous avons vécu

tels sont les premiers mots de Simone Gbagbo depuis sa libération. C’est dans une liesse populaire que la dame de fer a été accueillie à la mi-journée de ce jour au domicile de son époux. Avec la joie et le soulagement dans le rang des partisans du Front Populaire Ivoirien.

C’est à la surprise générale que le lundi 06 août dernier, veille de la fête d’indépendance de la Côte d’Ivoire, le président Alassane Dramane Ouattara a, dans un discours de circonstance annoncé la nouvelle :

j’ai procédé à la signature d’une ordonnance d’amnistie qui bénéficiera à environ 800 concitoyens poursuivis ou condamnés pour des infractions en lien avec la crise post-électorale de 2010 ou des infractions contre la sureté de l’Etat commises après le 21 mai 2011. Environ 500 sont déjà en liberté provisoire ou en exil, et verront leurs condamnations pénales effacées. Il sera mis fin aux poursuites (…) Il en sera de même pour les 300 autres personnes détenues qui seront libérées prochainement.

A lire: Mahamadu Buhari : la surprenante élection à la Cedeao d’un président affaibli

Femme de caractère

A Abidjan, l’ambiance est à la fête dans le rand du parti d’opposition. Car, c’est depuis 2011 que Simone Gbagbo a été incarcérée à 20 ans d’emprisonnement pour atteinte à l’autorité et à la sûreté de l’Etat, aux lendemains élections présidentielles de 2010. A ce jour, elle y a passé 7 années bien qu’ayant été innocentée par la Cour d’assises d’Abidjan. Mais le jugement sera cassé par la Cour suprême, donnant lieu à un autre procès.

Si elle est surnommée « dame de fer », c’est fort de son parcours syndical et politique qui démontre la femme de poigne qu’elle est aux côtés de son mari. Elle a commencé à militer depuis ses années collège au sein du mouvement Jeunesse estudiantine catholique dans les années 70. Mariée à Laurent Gbagbo en 1989, elle prend sa place dans la sphère politique ivoirienne en devenant pour la première fois députée en 1990.

Les rencontres Africa

Un nouveau jour sur la Côte d’Ivoire

Aux côtés de son mari, elle faisait partie de tous les combats et pouvait positionner et démettre plusieurs de ses proches collaborateurs, grâce à son influence bien affichée dans les décisions d’envergure du pays. A titre illustratif, l’ex secrétaire général de l’ONU Kofi Annan déclarait en juillet 2001 après un sommet sur la Côte d’Ivoire :

si les décisions arrêtées ici rencontrent des difficultés pour être appliquées, il nous faut envisager la prochaine fois d’inviter Mme Simone Gbagbo à nos travaux. Sa meilleure compréhension des solutions peut nous aider à les mettre vite en œuvre.

Simone Gbagbo libérée ce 08 Aôut 2018
Simone Gbagbo libérée ce 08 Aôut 2018

A lire: Cheick Modibo Diarra – Moussa Mara : le ticket gagnant pour l’émergence du Mali ?

Aujourd’hui, c’est ADO qui rentre dans l’histoire pour avoir fait le premier pas du pardon, à quelques mois des élections présidentielles de 2020. Le pays de Houphouët Boigny retrouve un air de sérénité qui pourrait favoriser l’accalmie et le dégel de la crispation de la tension politique au niveau des partisans de l’opposition. Le premier producteur de Cacao en Afrique en a bien besoin pour asseoir les bases d’une réconciliation nationale, gage de développement durable. Rappelons que contre Simone Gbagbo pèse encore un mandat d’arrêt international délivré en février 2012 par la Cour pénale internationale où son époux Laurent Gbagbo est toujours détenu pour « crime contre l’humanité. »

Tags

Michael TCHOKPODO

Redacteur du magazine InAfrik

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité