COMMUNIQUE

Mozambique: la Banque africaine de développement soutient un nouveau système de suivi pour créer un marché du travail propice à la croissance

Le Mozambique a lancé un nouveau système basé sur des statistiques pour suivre les tendances du marché du travail. Le ministère du Travail, Emploi et Sécurité Sociale du Mozambique (MITESS) a lancé le système d’ information du marché du travail (SIMT) Plate – forme de gestion le 9 mai ème .

Le nouveau système a été financé par la Banque africaine de développement dans le cadre du projet de création d’emplois et d’amélioration des moyens de subsistance. L’Organisation internationale du travail (OIT) était également un partenaire clé.

LEX4

La cérémonie officielle a été organisée par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Vitória Diogo, en présence du vice-ministre de la Science et de la Technologie, Enseignement supérieur (MCTESTP), du président de l’Institut national de la statistique (INE), du Le représentant résident de la Banque africaine de développement et le représentant de l’Organisation internationale du Travail (OIT). Plusieurs autres institutions de l’État, le secteur privé et des partenaires de développement ont également assisté à la réunion.

SIMT vise à établir une nouvelle dynamique dans l’analyse du comportement du secteur sur la base de statistiques fiables. Plus important encore, SIMT permettra au gouvernement du Mozambique de formuler des politiques et des programmes de développement des compétences, ce qui conduira à la création d’emplois décents, ainsi qu’à la croissance et à l’intégration économique.

Lors de la cérémonie, M. Diogo a déclaré que la plateforme traiterait les informations provenant de diverses sources de manière intégrée, ce qui permettrait de combiner les données sur l’offre et la demande afin d’identifier les opportunités et les déséquilibres sur le marché du travail. “Il sera possible de prendre en compte les compétences acquises par les établissements d’enseignement et de formation. Il apparaît donc comme un outil de référence pour d’éventuelles réformes du curriculum”, a déclaré le ministre.

Toigo a déclaré que la Banque considérait le SMIT comme une incorporation du Document de stratégie du pays (DSP) 2016-2020, qui identifiait l’investissement dans le capital humain comme un élément clé pour accroître la productivité de la main-d’œuvre et la compétitivité globale de l’économie. Le DSP garantit également que les femmes et les jeunes en particulier peuvent également participer au processus de croissance. Les informations SIMT sont accessibles via www.dnomt.gov.mz/mlmis .

Tags

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité