A LA UNEAFRIQUE DE L'ESTPOLITIQUE

Sahle-Work Zewde : l’Ethiopie a sa première présidente femme

Les parlementaires éthiopiens ont élu ce 25 octobre, Sahle-Work Zewde, 68 ans et précédemment représentante spéciale du secrétaire général de l’Onu auprès de l’Union Africaine, présidente de la République démocratique fédérale d’Ethiopie. Sahle-Work Zewde devient ainsi la première femme à occuper un tel poste en Ethiopie et la seule présentement présidente en Afrique.

 

Si les changements réalisés actuellement en Éthiopie sont menés à la fois par des hommes et des femmes, leur élan aboutira à une Éthiopie libre de toute discrimination religieuse, ethnique ou basée sur le genre. Durant mon mandat, je me concentrerai sur le rôle des femmes en vue d’assurer la paix, ainsi que sur les bénéfices de la paix pour les femmes. J’appelle le gouvernement à éradiquer la pauvreté avec la pleine participation des femmes, car c’est une source d’instabilité

LEX4

a déclaré Sahle-Work Zewde, à son investiture, voulant mettre la gent féminine au cœur de sa gouvernance.

Bien connue dans le monde diplomatique, son nom sera désormais et à jamais gravé dans l’histoire de son pays et celle de l’Afrique, après la démission de Mulatu Teshome, suite à la formation d’un gouvernement égalitaire par le premier ministre Abiy Ahmed. Précédemment, Sahle-Work Zewde occupait le poste de représentante spéciale du secrétaire général de l’Onu auprès de l’Union Africaine. Mais avant cela, elle a une carrière assez impressionnante en qualité de diplomate. De 1989 à 1993, Sahle-Work Zewde a été ambassadrice au Sénégal et accréditée auprès du Mali, du Cap-Vert, de la Guinée-Bissau, de la Gambie et de la Guinée.

A lire: Paul Biya : la candidature de trop ?

Pendant les neuf années qui ont suivi, elle a été ambassadrice du Djibouti et représentant permanent auprès de l’Autorité intergouvernementale pour le développement, avant d’être nommée ambassadrice en France. Femme de caractère et ayant des entrées dans les grandes sphères décisionnelles, Sahle-Work Zewde a retenu l’attention du premier ministre éthiopien réformateur. Elle devient ainsi la première femme présidente de l’Ethiopie et la seule du moment en Afrique, à la suite d’Ellen Johnson Sirleaf, précédemment présidente du Libéria.

Tags

Michael TCHOKPODO

Redacteur du magazine InAfrik

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité