ACTUALITES

S’engager avec la société civile: la Banque africaine de développement organise le dernier atelier de consultation interne de 2018

La Division de la société civile et de l’innovation sociale de la Banque africaine de développement a organisé le 19 décembre 2018, au siège de la Banque, un déjeuner-causerie sur la société civile. La Banque, sous la direction du président Akinwumi Adesina, a progressivement placé les citoyens africains au centre de sa stratégie d’intervention, faisant de la société civile un partenaire clé pour obtenir de meilleurs résultats et avoir un impact durable sur la vie des Africains.

   Cette réunion était le dernier d’une série d’ateliers de consultation organisés dans chacun des bureaux régionaux de la Banque. Ces ateliers visaient à souligner la nécessité pour la Banque d’impliquer la société civile dans ses travaux en sensibilisant davantage le personnel de la Banque à son implication dans les opérations et les projets de la Banque.

LEX4

    Le «déjeuner-causerie de la société civile» a donc permis à plus de 30 membres du personnel des opérations et consultants de partager leurs expériences avec des organisations de la société civile et de discuter de la manière dont ils pourraient intégrer davantage la société civile à leurs projets et à leur dialogue politique en Afrique.

   Zeneb Touré, Directrice de la Division de la société civile et de l’innovation sociale, a ouvert la séance au nom de Vanessa Moungar, directrice de la Banque pour la parité hommes-femmes, la société civile et la société civile.

   «En tant qu’institution continentale clé qui contribue au développement économique et au progrès social des peuples africains, nous avons la responsabilité commune d’assurer un développement efficace ayant un impact durable sur la vie des personnes que nous servons», a-t-elle déclaré. Touré a en outre souligné la nécessité de “s’engager avec des organisations civiles dynamiques, dévouées et diverses” pour atteindre cet objectif.

    Des tables rondes et des séances de réflexion avec des membres de l’équipe des opérations et des chefs de projet du Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption (PIAC), de l’évaluation du développement indépendant (IDEV) et de l’unité de contrôle de la conformité et de médiation (BCRM) ont fourni aux participants succès des initiatives en cours qui impliquent la société civile dans les cinq grandes priorités.

    François Traoré, responsable de la société civile, a présenté le plan d’action et les outils de la Banque pour soutenir l’intégration de l’engagement de la société civile dans les politiques, opérations et cycles de projets de la Banque. Il a expliqué les arrangements institutionnels pour l’internalisation du CST dans les politiques et opérations de la Banque. La nécessité d’une conception collaborative du plan d’action et des outils, ainsi que des commentaires constructifs du personnel pour les améliorer, a été soulignée.

Lire aussi : La Banque africaine de développement dévoile son nouveau plan d’action multisectoriel pour la nutrition

   Dans ses remarques de clôture, Touré a souligné l’importance d’institutionnaliser la participation de la société civile au travail de la Banque en vue de garantir l’inclusion sociale et le partage des connaissances pour une exécution efficace de ses programmes et initiatives. Un engagement efficace avec la société civile nécessite une collaboration interne et un dialogue constant avec les unités organisationnelles, les experts des départements et des secteurs.

Tags

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité