AFRIQUE DE L'OUESTFINANCE & ECONOMIE
la Une

Le Mali, la citadelle de l’Afrique en construction

« Transformons le Mali ! » se veut être un incubateur citoyen à l’initiative de l’ancien ministre de l’économie numérique Mahamadou Camara, visant à optimiser l’intelligentsia et les ressources malienne pour parvenir à un développement inclusif et durable.

9 mars 2018 au mémorial Modibo Kéïta de Bamako : une date et un lieu devenus historique au Mali, marquant le lancement officiel du think tank « transformons le Mali ! », feuille de route du développement du pays et fruit d’un processus participatif inédit entre experts et citoyens ordinaires qui a duré six mois. Son objectif :

LEX4

mobiliser l’intelligence collective malienne, influencer l’action publique pour refonder l’avenir du pays, former et propulser des citoyens entrepreneurs.

Ce changement de paradigmes intervient dans un contexte africain marqué par l’éveil des peuples pour une auto-prise en charge poussant à relever les défis liés au développement. Si le pays s’achemine vers le vote pour l’élection présidentielle le dimanche 5 août prochain, il a traversé de tumultueuses périodes d’instabilité caractérisées par des violences intercommunautaires entre les Touareg et les sédentaires noires du Sud, et des attaques djihadistes.

A lire: Cheick Modibo Diarra – Moussa Mara : le ticket gagnant pour l’émergence du Mali ?

Repenser l’éducation

Notre conviction est que le Mali doit renouer avec un nouvel engagement citoyen, proactif et entreprenant pour s’élancer vers un avenir meilleur.

notifie un communiqué d’avant événement.

Loin d’un slogan de campagne ou d’une promesse électorale, « transformons le Mali ! » se veut être un projet évolutif et sans échéance électorale conçu autour de 8 piliers fondamentaux, déclinés en 58 stratégies non exhaustives. L’éducation, avant tout, sera repensée. L’école malienne va être refondée et « se réconcilier avec les principes et les valeurs essentielles de la culture du Mali. » 1% du budget de l’Etat sera reversé à une agence « Mali éducation 2050 » pour coordonner la recherche, l’innovation et la performativité du système éducatif.

Election Presidentielle Transformons le Mali
Election Presidentielle Transformons le Mali

Le mouvement « transformons le Mali ! » ambitionne de faciliter le retour de sa diaspora pour aider à former les élites des générations futures.

Nos universités sont de plus en plus des fabriques de chômeurs qu’autre chose […] Une implication des entreprises privées dans l’élaboration des programmes de formation serait très avantageux

préconise Dou N, membre de la plateforme citoyenne.

A lire: Niger : Le départ élégant et classe de Mahamadou Issoufou

La culture, l’âme d’un peuple

Un peuple, c’est avant tout une identité culturelle. Le pays dirigé par Ibrahim Boubacar Kéïta, comme la plupart des Etats africains, se distingue à travers la diversité des ethnies, langues et cultures, et la prédominance de la religion musulmane. Pour éclore son potentiel, le Mali compte faire de sa culture, le socle de son développement : c’est-à-dire valoriser son héritage culturel en le réinventant, pour concevoir une civilisation identitaire, dévêtue des influences de la globalisation. L’une des stratégies envisagées est la redynamisation du dialogue et la fraternité entre les communautés, en modernisant les leviers de transmission.

Le lien social entre les différentes ethnies pourrait être ressoudé pour limiter les affrontements entre peuples, gage de la cohésion nationale. Il sera alors instauré une journée nationale du vivre ensemble pour célébrer le pluralisme religieux et ethnique.

…la maison des artisans mérite d’être modernisée. Elle mérite également une équipe d’experts qui travaillent à la promotion des œuvres présentes, à l’animation événementielle du lieu et la création de valeur pour les exposants

estime Hibou F. de la plateforme, s’agissant de la construction d’infrastructures culturelles.

En Afrique, les repats constituent de nos jours une grande part d’économie. Avec ses 5 millions de citoyens vivant à l’étranger, les transferts d’argent de la diaspora malienne vers leur pays sont évalués à 500 milliards de francs Cfa, soit ¼ du budget de l’Etat et dépassant l’aide publique au développement. Ainsi, le Mali veut faire de sa diaspora un vecteur d’initiatives d’investissements économique et infrastructurel pour transformer le pays.

« Un peuple, un but, une foi »

Vu l’ampleur des embouteillages à Bamako pendant les heures de pointe, je propose de mettre en place sur le fleuve, un service de bateaux-taxi qui fera traverser la population d’une rive à une autre.

Cette ingénieuse idée de Fomba Luqman, un malien vivant aux Etats-Unis, va résorber un problème social grâce au digital. Si le numérique est une thématique d’actualité en Afrique et dans le monde, elle fait des émules au Mali où la technologie va bientôt être au fronton de la transformation sociétale.

A lire: Le Bénin, future coqueluche touristique de l’Afrique subsaharienne

Ayant pour devise nationale : « un peuple, un but, une foi », le Mali va résolument mettre l’innovation et l’entrepreneuriat des jeunes au centre de la création de la richesse. Ceci passe par le vote du code du numérique, cadre législatif pouvant favoriser les initiatives digitales pérennes, et l’accompagnement de la transformation digitale des entreprises locales. Pour éviter les procès de mauvaise gouvernance souvent faits à l’Afrique, le mouvement citoyen « transformons le Mali ! » pense asseoir des principes tels que : la représentativité, la responsabilité, la redevance, le contrôle, l’efficacité et la transparence.

Transformons le Mali
Transformons le Mali un peuple, un but, une foi

Le Mali pourra désormais développer une politique viable de développement agricole et rural en exploitant ses 12 millions d’hectares de terres agricoles et 2 600 km de fleuve, pour accroître sa productivité et assurer la sécurité alimentaire. Toutes ces mesures sont soumises à tous les candidats à l’élection présidentielle et devront être exécutées par le nouveau président élu. Chaque année, des assises de la transformation seront organisées pour évaluer les avancées enregistrées.

Tags

Michael TCHOKPODO

Redacteur du magazine InAfrik

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité