ACTUALITESDIGITAL & STARTUPS
la Une

William Elong, l’ingénieux inventeur Camerounais de Drone Africa

D’origine camerounaise, William Elong a été le plus jeune diplômé en stratégie et intelligence économique à l’Ecole de guerre économique de Paris à seulement 20 ans. La suite, c’est qu’à 25 ans, il a fondé sa start-up Will&Brothers présente au Cameroun, en Allemagne, en France bien évidemment et aux Etats-Unis.

Après son brillant parcours académique, William Elong s’est lui-même lancé dans la conception et l’assemblage de drones made in Cameroun, qu’il revend aux entreprises étrangères à prix très concurrentiels, grâce à son service Drone Africa. Avec son équipe d’une vingtaine de techniciens, William Elong pousse loin son imagination en développant un nouveau modèle de drone dénommé : logarithme.

LEX4

A Lire: Susan Mashibe, dirigeante de la seule entreprise de jets privés en Afrique

Cette invention dispose d’une caméra de transmission d’images en haute définition et d’autres caméras multispectrales, de même que six hélices qui font de cet outil, un appareil multifonctionnel, que ce soit dans l’agriculture, le transport de médicaments, la cartographie, la prise de vue aérienne, la météorologie…

William Elong est le premier fabriquant de drones au Cameroun
William Elong est le premier fabriquant de drones au Cameroun

William Elong est le premier fabriquant de drones au Cameroun. Toutefois, il arrive à proposer ses services selon la capacité financière de ses clients. Il a installé son lieu de fabrique à Douala mais a difficilement pu lever 200 000 dollars il y a trois ans pour mieux développer son activité.

Ce n’est pas simple de convaincre les investisseurs locaux de parier sur la jeunesse. Les projets que nous portons sont technologiques. Pourtant, nous sommes dans un écosystème où les investissements vont plus vers les secteurs traditionnels, là où la rentabilité est assurée et les risques relativement bas

confie à Jeune Afrique, William Elong.

A Lire: Rwanda: Michaella Rugwizangoga, la Golden lady de la Volkswagen Mobility Solutions

Grâce à son savoir-faire, il améliore le prototype de son drone qui permet aujourd’hui de reconnaître les personnes et les objets. Voulant être le leader du marché d’ici cinq ans, il envisage faire une levée de fonds d’un milliard de franc Cfa pour réaliser ses rêves

Tags

Michael TCHOKPODO

Redacteur du magazine InAfrik

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité